Emplois Verts

Fours à balle de Riz, énergie alternative pour  l’adaptation des femmes de la vallée  du fleuve Niger dans le cadre du PISCCA

 

Les Jeunes Volontaire Pour l’Environnement (JVE-Niger) et le Réseau de la  Jeunesse Nigérienne sur le Changement Climatique (RJNCC) avec l’appui financier de l’Ambassade de la France  mettent en œuvre le projet  « Fours à balle de Riz, énergie alternative pour  l’adaptation des femmes de la vallée  du fleuve Niger» dans le cadre des Projets Innovants de la Société Civile et des Coalitions d’Acteurs (PISCCA). Ce projet sera mis en œuvre dans cinq localités à savoir les arrondissements communaux 4 et 5 de Niamey, Say, Kollo et Tillabéry  pour une durée de 12 mois.

  1. L’objectif principal de ce projet est de contribuer au renforcement  de la capacité de résilience des femmes à travers l’usage de la balle de riz comme combustible alternatif au détriment du bois – énergie.
  2. LES OBJECTIFS spécifiques sont :
  • Promouvoir la technologie des fours à balle de riz par la création d’un marché de fours et de balle de riz pour réduire l’utilisation du bois de chauffe.
  • Améliorer le pouvoir économique des femmes et des artisans locaux en renforçant leur capacité entrepreneuriale à travers des actions de communication de masse pour accroitre la visibilité de cette technologie.
  • Initier des actions de reboisement et de sensibilisation sur le genre et le changement climatique en milieu communautaire.

Les activités  suivantes  seront exécutées tout au long de la durée du projet.

  • Activité 1.1 : Session de présentation des fours et d’échanges sur son usage et ses avantages ;
  • Activité 1.2 : Réhabilitation des 5 kiosques de ventes des fours offerts par SNV/JVE en 2015 et mise en place d’un principal à Niamey ;
  • Activité 1.3 : Assurer la disponibilité de la balle de riz dans la zone du projet et fabrication de briquettes expérimentales
  • Activité 2.1 Ateliers de formation sur l’entreprenariat au profit des femmes et des artisans ;
  • Activité 2.2 Produire et diffuser des supports medias ;
  • Activité 3.1 : Camp chantier des jeunes de reboisement ;
  • Activité 3.2 : Pépinière féminine avec l’utilisation de la cendre de la balle comme engrais au sein de 2 localités de mise en œuvre du projet ;
  • Activité 3.3 : Débats communautaires dans la zone du projet.

Une semaine verte avec les Clubs Verts de jeunes scolaires

 

 

 

 

 

 

 

Les clubs verts de JVE dans le cadre de l’initiative Climat sous  Surveillance ont organisé une semaine verte de plantation d’espèces végétales locales d’utilité économique et menacées de disparition dans deux écoles de Niamey avec l’appui du Centre national de Semences Forestières.   

Les Jeunes Volontaires pour l’environnement JVE-Niger, dans leur lutte contre le changement climatique ont effectué une série de plantation d’arbre à travers leurs clubs verts dans la dernière semaine du mois de juillet 2017 appelé  la semaine verte.

Cette série de plantation est l’initiative des branches nationales de plantation d’arbre.

En effet, cette activité a commencé avec le CES Garba Djibo de Niamey le mardi 25  Juillet  2017 d’où avec 40 plants d’espèces différents avec l’aide des membres du JVE-Niger et plusieurs autres volontaires.

Cette activité s’est poursuivie au sein  du  CEG II de Niamey le vendredi 28 Juillet 2017 d’où  ils ont procédé à la plantation de 30 plants de sept (7)  espèces.

Protéger l’environnement et les ressources naturelles est  un objectif principal pour les Jeunes Volontaires pour l’Environnement (JVE-Niger), c’est pourquoi nous saluons et soutenons ces initiatives des clubs verts. Ainsi, planter un arbre est un acte dont  le symbolisme  et la signification profonde transcende toutes les cultures et sociétés du monde. C’est un moyen pour les  hommes, les femmes et les enfants de contribuer à titre individuel  à la résolution de la crise environnementale.

De même, lorsque nous plantons des arbres, nous plantons les graines de la Paix et  les graines de l’espérance comme le disait Pr. Wangari Mathai de la Green Belt Mouvement.                                      

La foret est un organisme particulier,  plein de bontés  et de bienfaits, qui n’exige pas d’entretien mais dispense généreusement les Produits de sa vie et de son activité. Elle offre une protection à tous les êtres  vivants.                                           

 En parlons des bienfaits des arbres  en suivant  l’enlacement et la taille de ces derniers, un hectare de foret peut absorber environ six tonnes du dioxyde de carbone par an. Outre l’atténuation des changements climatiques, les arbres offrent une multitude d’avantages.

De plus un arbre peut libérer suffisamment d’oxygène pour une famille de quatre personnes.

Cette semaine verte a été une victoire pour ces  Jeunes motivés pour la protection de l’Environnement  et l’atténuation des changements climatiques.

Par Nafifatou Nouhou Ousseini, Stagiare à JVE 

Formation de 50 jeunes sur l’Entreprenariat Vert

20160730_121239Le samedi, 30 Juillet 2016 s’est tenue dans les locaux de la Blue zone de Niamey, une formation sur l’Entreprenariat Vert organisée par JVE-Niger, dans le cadre du projet CLENA. Cette formation intensive qui a regroupé une cinquantaine des jeunes issus de Niamey  avec deux représentants de Dosso et un venant de Tahoua était un creuser de découverte sur les grands enjeux de entrepreneuriat vert au Niger.

L’objectif étant de fournir des enseignements théoriques et des outils pratiques aux jeunes participants afin de les doter des rudiments nécessaires pour la création  des entreprises vertes et favoriser l’émergence de nouvelles activités économiques créatrices de valeur économique, sociale et environnementale dans le champ de l’économie verte.

A travers d’éminentes communications et des exemples pratiques, les jeunes participants étaient bien édifiés sur l’importance du parcours vers une entreprise verte mais aussi d’acquérir la méthodologie pour traduire les défis environnementaux et sociaux en un projet. Ainsi, trois modules ont été présentés. Il s’agit des généralités sur l’entreprenariat, le business plan et l’entreprenariat vert.  C’était donc une journée riche d’échanges qui s’est terminée par la présentation d’un cas pratique d’une entreprise verte avec le jeune promoteur, Kader Lamine. Avec 3ED, il a su créer une entreprise verte émergente qui continue de faire la fierté de la jeunesse nigérienne et qui a été plusieurs fois primée.

Les participants ont salué cette initiative de JVE Niger et on exprimé le besoins de continuer et d’approfondir pareilles initiatives.

Le Président de JVE Niger a remis des attestations de participation à tous.20160730_162314

Abdoulaye Maman Sani