Actualités

3éme edition du Forum National des Jeunes sur le Climat et le Développement Durable

Note Conceptuelle du Forum prévu à Niamey du 1er au 3 Novembre 2017
Le Niger se prépare à participer à la 23ème Conférence des Parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques du 06 au 17 Novembre 2017 à Bonn. Cette rencontre sera celle de la concrétisation de l’accord historique de Paris, de la mobilisation de tous les acteurs étatiques, non étatiques et la phase des actions.
Les changements climatiques, les risques de catastrophes, la désertification, la perte de la biodiversité, les crises économiques et les maladies climato-sensibles sont, entre autres, les grands défis environnementaux qui entravent les efforts de développement dans notre pays. A la recherche de réponses à ces différents défis, les mobilisations se font à tous les niveaux. Décideurs et communautés multiplient les rencontres afin de pouvoir débattre au maximum de grands enjeux. C’est pourquoi les Jeunes Volontaires pour l’Environnement (JVE Niger) et le Réseau de la Jeunesse Nigérienne sur le Changement Climatique (RJNCC) en collaboration avec dix (10) autres structures de jeunesse intervenant sur les questions environnementales, lancent la troisième édition du Forum National des Jeunes sur le Changement Climatique et le Développement Durable. Il s’agit des organisations suivantes : ANSEN, AJEECN, ANEB, AJEDD, FIA, JCI, ONG HARAYBANNE, AJLN, Niger Vert et Bien Etre Femme & Enfant. Il se tiendra du 1er au 3 novembre 2017 à Niamey avec plus de 100 participants des huit régions du Niger.
Ce forum a pour objectif d’engager les jeunes autour des enjeux du changement climatique suivant le thème « Inondation et changement climatique, rôle des jeunes » et s’inscrit ainsi dans la perspective de faire entendre la voix des jeunes sur les problèmes d’inondations et le changement climatique au Niger. Il pose la première pierre de réflexion sur le climat, quelques jours avant le lancement de la 13ème Conférence de la Jeunesse (Conference of Youth ou CoY), qui se déroulera du 02 au 04 Novembre à Bonn(Allemagne), en amont de la COP 23. Il permettra ainsi d’approfondir la compréhension du processus de négociation climatique, mais également de renforcer la capacité d’action des structures de jeunes du Niger.
Les activités du forum tournerons autour de :
 Café Science sur les inondations et l’ensablement du fleuve avec l’IRD ;
 Formation sur la gestion des inondations ;
 Excursion sur les sites inondés et actions en faveur des sinistrés ;
 Soirée Ecologique de distinction des ambassadeurs de la jeunesse sur le climat et le développement durable ;
 Conférence Publique à l’Université Abdou Moumouni de Niamey ;
 Présentation du Trophée de la Meilleure Politique d’avenir 2017 décerné au Niger ;
 Et enfin des communications et partage d’expérience sur diverses thématiques.

Soutenir le forum, c’est encourager l’implication des jeunes dans le processus de développement durable de nos notre pays.

Contacts : Tel: +227 20 73 37 36 – Cel: 96 26 19 94/ 90 37 91 71      Email:jveniger@yahoo.fr

www.jveniger.org  BP: 11944, Niamey – Niger

 

Visite de travail du Directeur Executif de JVE International au Niger

Séjour du Directeur de JVE International au Niger, M. Sena Alouka,

Du 26 au 30 Aout 2017, M.Sena Alouka a effectué une visite de travail au Niger. Cette visite a pour objectif d’apprécier le développement institutionnel de JVE au Niger mais surtout de rencontrer différents structures avec lesquelles collaborent JVE Niger.

Ainsi à la demande de JVE Niger, des rencontrent d’échanges ont été effectuées notamment avec :

  • Le Cabinet du Ministre de l’Environnement et du Développement durable sur les activités de JVE au Niger et la volonté de poursuivre la bonne collaboration ;
  • L’Agence du Barrage de Kandadji sur les activités de plaidoyer de JVE ainsi que le renforcement de la participation des OSC pour une meilleure appropriation du programme ;
  • La Coordination Nationale des Usagers(e) du Bassin du Fleuve du Niger sur la collaboration avec JVE dans la compréhension, le plaidoyer et la veille pour une meilleure prise en compte des aspects socio- environnementaux dans le programme Kandadji ;
  • African Development University(ADU) avec le fondateur Kader Kaney, les possibilités de collaboration avec JVE sur les questions en liens avec le Developpement Durable voir des certifcats en liens avec les questions environnementales;
  • Une visite à Tillabery a permis d’aller sur le site de construction du barrage de Kandadji et d’échanger avec les communautés déplacées de la première phase de réinstallation. C’était une bonne occasion d’échanger avec la branche locale de JVE.

Au cours de son séjour, le DEI a tenu une rencontre d’échange avec les clubs verts et une réunion de travail avec les membres du Conseil d’Administration élargie au Bureau Exécutif sur le développement du leadership de JVE au Niger dans la mobilisation des jeunes sur  les questions environnementales

#JVE #Niger #Environnement #ODD #ChangementClimatique #ADU #BarrageKandadji

Echange avec le Chef du Village de Kandadji
Avec le Directeur de Cabinet du Ministre de l’Environnement et ses collaborateurs

  

Avec l’equipe de JVE Niger
Avec les membres de la CNU Niger

 

 

 

 

 

Une semaine verte avec les Clubs Verts de jeunes scolaires

 

 

 

 

 

 

 

Les clubs verts de JVE dans le cadre de l’initiative Climat sous  Surveillance ont organisé une semaine verte de plantation d’espèces végétales locales d’utilité économique et menacées de disparition dans deux écoles de Niamey avec l’appui du Centre national de Semences Forestières.   

Les Jeunes Volontaires pour l’environnement JVE-Niger, dans leur lutte contre le changement climatique ont effectué une série de plantation d’arbre à travers leurs clubs verts dans la dernière semaine du mois de juillet 2017 appelé  la semaine verte.

Cette série de plantation est l’initiative des branches nationales de plantation d’arbre.

En effet, cette activité a commencé avec le CES Garba Djibo de Niamey le mardi 25  Juillet  2017 d’où avec 40 plants d’espèces différents avec l’aide des membres du JVE-Niger et plusieurs autres volontaires.

Cette activité s’est poursuivie au sein  du  CEG II de Niamey le vendredi 28 Juillet 2017 d’où  ils ont procédé à la plantation de 30 plants de sept (7)  espèces.

Protéger l’environnement et les ressources naturelles est  un objectif principal pour les Jeunes Volontaires pour l’Environnement (JVE-Niger), c’est pourquoi nous saluons et soutenons ces initiatives des clubs verts. Ainsi, planter un arbre est un acte dont  le symbolisme  et la signification profonde transcende toutes les cultures et sociétés du monde. C’est un moyen pour les  hommes, les femmes et les enfants de contribuer à titre individuel  à la résolution de la crise environnementale.

De même, lorsque nous plantons des arbres, nous plantons les graines de la Paix et  les graines de l’espérance comme le disait Pr. Wangari Mathai de la Green Belt Mouvement.                                      

La foret est un organisme particulier,  plein de bontés  et de bienfaits, qui n’exige pas d’entretien mais dispense généreusement les Produits de sa vie et de son activité. Elle offre une protection à tous les êtres  vivants.                                           

 En parlons des bienfaits des arbres  en suivant  l’enlacement et la taille de ces derniers, un hectare de foret peut absorber environ six tonnes du dioxyde de carbone par an. Outre l’atténuation des changements climatiques, les arbres offrent une multitude d’avantages.

De plus un arbre peut libérer suffisamment d’oxygène pour une famille de quatre personnes.

Cette semaine verte a été une victoire pour ces  Jeunes motivés pour la protection de l’Environnement  et l’atténuation des changements climatiques.

Par Nafifatou Nouhou Ousseini, Stagiare à JVE 

Weekend de Leadership Environnemental, Tillabéry du 21 au 23 Juillet 2017

C’est à Tillabéry que s’est ouvert le premier Weekend de Leadership Environnemental parrainé par le Gouverneur de la dite région, Monsieur Tidjanie Ibrahim Katiella en présence de plusieurs autorités de la région, une initiative des Jeunes Volontaires pour l’Environnement et le Réseau YALI à travers la campagne Good Citizen.

Cette campagne  dénommée ‘’Citoyen modèle’’ a été lancée le 26 mai 2017 au Centre Culturel Américain par des boursiers du programme YALI initié par l’ancien Président américain Barack Obama. Good Citizen vise ainsi  à développer l’esprit de patriotisme chez les jeunes, renforcer leur leadership et à initier un changement de mentalité. Cet ainsi que suite à l’appel à candidature que les membres des  Jeunes Volontaires pour l’Environnement également boursiers de ce programme ont eu une subvention pour organiser un Weekend de Leadership Environnemental à Tillabéry avec pour objectif de sensibiliser les populations sur les grands défis environnementaux actuels et promouvoir l’éco-citoyenneté.

La cérémonie de lancement a été marquée par les allocutions du Maire de la Commune de Tillabéry M. Morou Kaboyé, celle de M. Sani  Ayouba Directeur Exécutif de JVE-NIGER et du Gouverneur de la région M. Tidjanie Ibrahim Katiella, parrain de l’évènement.  Ils ont tous salué le choix porté sur la région pour le lancement de cet évènement combien de fois important pour la population de Tillabéry en général et sa jeunesse en particulier. L’objectif visé par ce Weekend est de sensibiliser et impliquer les jeunes sur les problèmes environnementaux actuels pour promouvoir une écocitoyenneté à travers la culture du civisme et du patriotisme.

Le weekend était riche en activités dont entre autres :

  • Un atelier de formation sur le Leadership environnemental avec des modules sur le civisme, la citoyenneté responsable, le servant leadership, les défis environnementaux de l’ère, le développement durable et les objectifs du développement durable ;
  • Une soirée culturelle écologique avec comme thème ‘’la culture au service de l’environnement (sketchs, Poème, Slam, défilé tradi moderne, jeu concours, musique)’’ ;
  • Activités communautaires telles qu’une plantation d’arbre (espèces locales, don du Centre National de Semences Forestières) au jardin de la maison d’arrêt de Tillabéry, une séance d’élagage d’arbre sur le site de récupération des terres de Féri-Féri ;
  • Et une excursion sur le site du barrage de Kandadji.

 Le premier weekend de leadership environnemental a pris fin avec la remise des attestions de participations autour d’une collation offert par le comité d’organisation.

Plaidoyer pour le fleuve Niger entre ensablement, pollution et Jacinthe d’eau

Niamey, le 09 Juin 2017

Communiqué de presse des Jeunes Volontaires pour l’Environnement

Long de 4 200 km, le fleuve Niger est le 3e fleuve d’Afrique après le Nil et le Congo. Il prend sa source dans la dorsale guinéenne du Fouta Djalon, une région de hauts plateaux d’altitude moyenne d’environ 1 100 mètres et se dirige vers le Nord-Est, forme en saison des pluies une vaste plaine d’inondation au Mali, appelée Delta Intérieur ou cuvette lacustre. A la sortie du Delta Intérieur, le fleuve décrit une boucle au Mali ; puis coule plein Sud-Est jusqu’au Nigeria où il est rejoint par la Bénoué et se jette dans l’Océan Atlantique. Le fleuve Niger traverse plusieurs Pays d’Afrique de l’ouest tel que : Le Mali, Le Niger, le Nigeria….

Le fleuve Niger constitue un couloir de productivité qui, durant des milliers d’années, a fourni à la population des moyens de subsistance diversifiés et dynamiques, lui permettant de survivre même lors des pires sécheresses. Le fleuve Niger joue un rôle crucial dans la région et dans les pays qu’il traverse. Il pourvoit aux besoins d’une population riveraine, notamment en productions alimentaires diverses (agricoles, halieutiques et pastorales). Les plaines d’inondation du fleuve sont généralement exploitées pour le pastoralisme, les cultures du riz, du coton, du blé, et de nombreuses cultures maraîchères.

Depuis quelques années le fleuve Niger est menacé par l’ensablement, la jacinthe d’eau et la pollution notamment des déchets plastiques et autres produits provenant des industries, des marchés, des ménages et des centres sanitaires. Les populations riveraines en vivent les conséquences avec le rétrécissement du champ de leurs activités, entre autres les cultures maraîchères, la pêche… Ces conséquences se font aussi sentir au niveau de l’écosystème aquatique avec la disparition ou diminution considérable de certaines espèces aquatiques.

C’est conscient de cet état de fait et aussi pour célébrer la journée internationale de l’environnement que les Jeunes Volontaires pour l’Environnement du Niger (JVE-Niger) invite la population de Niamey à prendre part massivement à une rencontre de sensibilisation et de prise de photo aérienne pour plus de plaidoyer en faveur des actions pour la sauvegarde du fleuve Niger, notre patrimoine commun.

Au vue de tout ce qui précède, les Jeunes Volontaires pour l’Environnement du Niger (JVE-Niger) réaffirme leurs engagements aux valeurs de développement durable et de la promotion d’une justice climatique. Ainsi ils appellent à l’implication effective de tous les acteurs à la mise en œuvre de toutes les initiatives de préservation et de protection de l’environnement en générale et du fleuve Niger en particulier. 

Cette activité est prévue ce samedi 11 Juin au bord du fleuve Niger sous le premier pont (coté deuxième échangeur) à partir de 9h. 

Comuniqué de Presse

Le Jour de la Terre marque tous les ans l’anniversaire de la naissance, en 1970, du mouvement environnemental tel qu’on le connaît aujourd’hui. Il fut fêté pour la première fois le 22 avril 1970, lorsque le sénateur américain Gaylord Nelson encouragea les étudiants à mettre sur pied des projets de sensibilisation sur l’environnement dans leurs communautés.

Le Thème choisi pour cette année 2017 est  « l’Environnement et l’Education aux Changements Climatiques », une manière de réaffirmer l’importance et l’urgence de lutter contre ce phénomène mondial. Avec la mise en vigueur de l’accord de Paris sur le Climat en novembre 2016 et la mise en œuvre des Contributions Déterminées au niveau National, la question de l’éducation à l’environnement et aux changements climatiques doit être au cœur des politiques publiques de développement. Continue reading

Pêche durable, nécessité de s’adapter au climat, PAF-Niger, avec le soutien de l’OIF

PAF 2

Suite à l’Atelier International des jeunes francophones sur les Changements Climatiques ”J’ai à cœur ma planète”,  tenu à Libreville (Gabon) en Octobre 2015 que l’initiative Petites Actions Faisables (PAF) ont été lancées par l’Organisation International de la Francophonie(OIF). Ainsi, le représentant de JVE-Niger à cette rencontre des jeunes a proposé quelques Petites Actions Faisables sur la pêche durable face aux enjeux climatiques actuels.

L’ONG Jeunes Volontaires pour l’Environnement (JVE) Niger  a mené plusieurs activités pour la mise en œuvre du Projet de sensibilisation des populations locales sur les impacts des changements climatiques sur la pêche dans la commune rurale de Liboré,  au Niger. Financé par l’OIF, ce micro projet a pour objectif principal de contribuer à une prise de conscience des acteurs de la pêche de la commune rurale de Liboré sur les impacts du changement climatique sur leur activité de pêche.

PAF 1

 

Rappelons au passage que les bénéficiaires directs de ce projet sont les acteurs impliqués dans l’activité de pêche dans la commune rurale de Liboré. Ce sont les groupements des pêcheurs, les comités de lutte contre les plantes aquatiques et l’association des mareyeuses de la commune de Liboré.

Au total ce sont quatre principales activités  qui ont été  réalisées à la date aujourd’hui dont une campagne de sensibilisation et l’Inventaire des mesures d’adaptation Couplé à un Débat communautaire.

PAF 4

La Campagne de sensibilisation dénommée : ‘’Pêche et Changement Climatique’’, s’est déroulée dans une localité de la commune et a réuni plus de 100 acteurs de la pêche (hommes, jeunes et femmes) qui sont informés et sensibilisés sur les impacts des changements climatiques sur la pêche.

L’Inventaire des mesures d’adaptation et le Débat communautaire ont été les deux dernières activités réalisées à Malalay un village de la commune rurale, situé au bord du fleuve Niger. L’inventaire a consisté à identifier (à travers un questionnaire) les mesures d’adaptation utilisées localement par les populations pour faire face aux effets des changements climatiques d’une part, et de proposer d’autres mesures d’adaptation aux acteurs d’autre part.

PAF 3

Et enfin le Débat communautaire dénommé « Pêche durable, nécessité de s’adapter au climat »  a été  un moyen efficace ayant permis de faire une sensibilisation de masse sur les grands enjeux de cette thématique. Une moto pompe a été offerte au groupement des pécheurs pour aménager une marre artificielle.

C’était dans le cadre de la campagne J’ai à cœur ma planète.

Le rapport et les résultats disponible sur demande à jveniger@yahoo.fr

Interview de notre Directeur Exécutif sur le site de l’Ambassade de France au Niger

img_0018

L’association Jeunes volontaires pour l’environnement (JVE) est soutenue par le Fonds d’appui aux sociétés civiles du Sud (FASCS) de l’ambassade de France depuis le début de l’année 2016 dans le cadre d’activités de plaidoyer et de mobilisation sur le changement climatique. Le projet est mené en partenariat avec le Réseau de la jeunesse nigérienne contre les changements climatiques (RJNCC).

lire l’intégrale de l’article ici

Journée d’information et de sensibilisation des élus locaux de Niamey sur le changement climatique.

Les Jeunes volontaires pour l’environnement (JVE) du Niger et le Réseau de la Jeunesse Nigérienne sur les Changements Climatiques (RJNCC/AYICC) ont organisé une journée d’information sur le changement climatique à l’intention des élus locaux de Niamey. Elle a eu lieu ce vendredi 14 octobre 2016 dans la salle de réunion de l’hôtel de ville de Niamey. Cette journée a été organisée à l’intention de 25 élus locaux des 5 arrondissements communaux de la ville de Niamey. L’objectif principal de la journée est d’informer & encourager les élus locaux sur l’intérêt de la prise en compte du changement climatique dans les programmes de développement communaux (PDC).

 

En marge de cette journée a été procédé au vernissage du film documentaire sur les changements climatiques au Niger (lien youtube du film). Ce film a été réalisé dans le cadre de la Campagne de Plaidoyer et de Mobilisation sur les changements climatiques et le Développement Durable soutenue par l’ambassade de France au Niger à travers le Fond d’Appui aux Sociétés Civiles du Sud (FASCS) dans.

 

A cette occasion Plusieurs autorités ont bien voulu honorer de leur présence, entre autre le Secrétaire Général adjoint du gouvernorat de la région de Niamey, le Maire Président du conseil de ville, le Secrétaire Exécutif du CNEDD, les journalistes,  ainsi que plusieurs acteurs des questions environnementales.

 

La pertinence du thème de ce film documentaire, a suscité un débat très riche en contribution et partage d’expériences. En effet la projection de ce film a ému toute  l’assistance et a été salué comme un véritable outil d’information et de sensibilisation sur le thème et une excellente contribution d’engager la population sur les menaces environnementales, qui pèsent sur notre pays. Les autorités et l’ensemble des participants ont salués l’initiative et ont encouragé les initiateurs à persévérer dans ce sens tout en rappelant leurs disponibilités à accompagner les jeunes dans ces actions d’éveil de conscience.

D’autres journées d’information et de sensibilisation seront organisées dans les communes rurales de Tondikiwindi, Sokorbe, Libore et DogonKiria.

 

150 jeunes pour un climat sous surveillance à Marrakech en marge de la COP 22, dont 8 des Clubs Verts de JVE Niger

L’initiative Climat Sous Surveillance(CSS) est un projet de l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD) France qui met en relation des clubs de jeunes avec des chercheurs. La thématique générale des Clubs est « l’instrumentation des scientifiques pour étudier les changements climatiques dans différents milieux de la planète (fleuves, forêts, îles et côtes, montagnes et glaciers, océans, villes, zones arides) ».20160926_182832

Au Niger, Deux clubs des Jeunes Volontaires pour l’Environnement (JVE) mettent en œuvre les activités du CSS depuis mars 2016. Il s’agit principalement du Club « Lumière du Sahel au sein du CSP ASIFA»  et « Mieux être au sein du CES Dr Lalla Malika ex CEG 2 ». Chaque club a au moins une quinzaine de membres.

20160817_180502Deux stations Météo Stacy ont été installées dans l’enceinte des deux établissements. Ces stations permettront aux     jeunes de mieux comprendre le fonctionnement, de recueillir des données et de s’initier à leurs analyses et   interprétations. Il s’agit des paramètres suivants : La direction du vent, la vitesse du vent, l’humidité, la quantité de pluie, la température, la pression atmosphérique et la luminosité.

 

Les objectifs pédagogiques poursuivis sont :
– transmettre aux jeunes les connaissances produites par les scientifiques sur les phénomènes climatiques et sur l’évaluation de l’impact des changements climatiques sur l’environnement et les sociétés ;
– faire découvrir, à ces jeunes, les méthodes, les métiers et le rôle de la recherche pour la compréhension des changements climatiques et leur incidence pour le développement et l’environnement des pays du Sud.20160819_182106

Pour la 22e Conférence des Parties (COP 22) à la Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique prévue du 8 au 17 novembre prochain, trois jeunes par club avec un accompagnateur représenteront le Niger lors de l’événement « 150 jeunes pour un climat sous surveillance à Marrakech » du 8-12 Novembre 2016. Ils échangeront avec d’autres jeunes venant de plusieurs pays ou le CSS est mis en œuvre afin de faire porter la voix des jeunes sur la thématique du changement climatique et mutualiser leurs expériences.

Bravo au Partenariat entre JVE et IRD
Plus d’information sur le site internet « Le climat sous surveillance » : http://www.climat-sous-surveillance.ird.fr/ et le profil Facebook de Stacy Météo.